Lavage dans Essence : 3€ offerts sur votre 1er achat | code ESSENCE

Actualités

Conduire sous la pluie : les reflexes à avoir

 

Les conditions météorologiques demandent souvent au conducteur d’adapter rapidement sa conduite. Mais ce n’est pas toujours facile, surtout en temps de pluie ! 

Lorsque la pluie est trop violente, le véhicule réagit moins vite. Certains réflexes sont à adopter afin de garantir votre sécurité ainsi que celle des autres durant vos trajets. 

 

Respecter les limitations de vitesse

Le respect des limitations de vitesse c’est le b.a-ba mais trop souvent on ne se rend pas compte de l’impact d’une vitesse excessive jusqu’à ce qu’il soit trop tard. 

Lorsqu’il pleut, les limitations de vitesse sont ajustées

- 80 km/h sur route
- 100 km/h sur voie rapide 
- 110 km/h sur autoroute

Il faut savoir que quand la pluie est trop forte, la visibilité diminue et les distances de freinage sont multipliées par 4.

 

Les phares contre les fortes pluies

Il faut prendre rapidement ce réflexe ! Les phares sont des alliés de taille lorsque la météo se déchaîne. Pensez donc à utiliser les deux : de position et si besoin, les feux de croisements. 

Les feux antibrouillards avant sont tolérés en cas de forte pluie, hors agglomération. 

Cependant, les feux antibrouillards arrière ne doivent être utiliser qu’en cas de brouillard. Ces feux sont très éblouissants et peuvent gêner les véhicules qui suivent. S’il y a usage abusif, l’automobiliste risque une amende de 90€.

 

Adopter une conduite souple

Une conduite souple permet de prévenir contre l’aquaplaning : phénomène qui se produit lorsque le pneu ne parvient plus à évacuer l’eau sur la route. Pour éviter que le pneu se mette à glisser sur un coussin d’eau, il faut : 

- Réduire sa vitesse à l’approche de zones où l’eau stagne
- Posséder des pneus en bon état. Un pneu usé évacue 5 fois moins d’eau qu’un pneu neuf

Il faut éviter au maximum les freinages brusques ainsi que les coups de volants brutaux dans le but de limiter les risques de glissade. Pensez donc à adopter une conduite souple et à utiliser le frein moteur. 

 

La clim contre la buée

La clim réduit considérablement la visibilité et d’autant plus lors de fortes pluies. Allumez systématiquement la clim pour désembuer rapidement les vitres. 

Sur certaines voitures, il est possible de coupler climatisation avec le chauffage. Il faut juste vérifier que le bouton “A/C” est enclenché. Si au bout de quelques secondes la buée est toujours présente, cela veut dire que vous devez forcer le démarrage de la cim en diminuant la température au minimum : la climatisation se mettra en route et chassera la buée. 

 

Vérifier l'état des essuie-glaces

Pensez à vérifier l’usure de vos essuie-glaces, c’est primordial ! 

En cas de fortes pluies, le mode “rapide” s’impose mais il ne peut être efficace que si les balais sont en bon état.

Ils sont munis d’une pastille d’usure située sur le dessus : elle est verte lorsqu’ils sont en bon état et vire progressivement au orange avec le temps. Lorsque la pastille devient orange et que les essuie-glaces deviennent bruyants, il est temps de les changer. 

Une conduit adaptée et un véhicule en bon état sont donc les deux conditions indissociables pour rouler en sécurité sous mauvais temps. 

 

Sources :
Ooreka